Le Tao est une Invitation…

received_185333626083455

Le Tao est une Invitation…

Une invitation à aller vers…

à ne pas se fixer, dans un chez soi,

à quitter son travers, son penchant, sa dis-traction, son habitude de répondre… et aller au delà…

Au delà du visible, du palpable, de l’audible…

vers un au-delà qui est un au-dedans, porte des merveilles

Et vers quoi ? sinon vers Soi

vers ce que nous sommes,

au-delà des limites arbitrairement posées là

au delà des apparences figées, des images imposées, des rôles pré-fabriqués, …

aller vers l’Insaississable, l’Impalpable, l’Inaudible… que je suis

quitter l’enfermement, c’est la porte de la liberté.

Invitation à marcher donc, à se mettre en mouvement…

vers l’espace infini qui rend possible toute manifestation.

Le Tao est un cheminement…

Dès qu’il porte un nom il cesse d’être le tao.

Rester fixé sur ce que l’on appelle vulgairement soi est souffrance.

Quitter cela, quête de soi est Grandeur.

La quête du Tao nous entraîne vers l’Obscur, le profond, le mystère et par ses transformations silencieuses, vers la Beauté et la Joie.

Dès que cheminer devient un chemin à suivre, un nom, il n’est plus le chemin, le tao demeure sans nom, sans trace.

Entrant dans l’obscur et lumineux silence, sans interférence, dans la simple et nue présence, je suis…

Demeurer dans cette obscure clarté sans jugement, s’y ajuster, Coeur du tao et du chan…

Régulation par un centre libre de tout entrave,

libre de l’attraction et de la répulsion, spacieux, je vais, à mon gré,

dans l’espace qui contient tout, pure écoute, pure disponibilité…

Quant au Taïchi ? N’est ce pas la danse du tao ?

L’expression possible de sa vertu ?

Comment s’y insérer sans danser ?

Sans épouser son mouvement et s’y oublier, danse du Tao, danse du Qi,

voilà ce qu’est pour moi tout le coeur vivant du Taïchi…

Li Shan